Principes de la thaumaturgie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Principes de la thaumaturgie

Message  Arphyss le 13/3/2010, 16:08

Voici un petit texte qui parle de la thaumaturgie, d'un point de vue contexte tout d'abord puis d'un point de vue des règles. Lâchez-vous si vous avez des trucs à dire à ce sujet.


1. Des thaumaturges


Certains êtres humains sont dotés de pouvoirs parapsychiques étranges. Capables d’influencer la matière par la seule force de leur pensée, ces êtres aux capacités exceptionnelles sont nommés mages, prêtres, shamans et plus généralement thaumaturges, ce qui signifie « faiseurs de miracles » dans un langage de l’ère précédente.

Certains individus sont doués naturellement dans cet occulte domaine, d’autres acquièrent leurs pouvoirs à force d’entraînement et d’actes de foi. Les prêtres du Saint Royaume de Reinheim sont passés maîtres en la matière, tant leur religion exigeante les forme à une discipline de fer. Bien sûr il existe des thaumaturges partout ailleurs, mais ils ne rivalisent pas avec les membres du Pentagode. Ceux-ci pensent d’ailleurs que leur puissance leur vient directement de leur foi en leur religion.

Fait curieux, il semblerait que les sauvages des tribus Tatanka soient tous doués de pouvoirs latents, alors qu’ils sont totalement dépourvus de ferveur religieuse ; les esprits auxquels ils croient sont des personnifications animales, qui sont tournés en dérision dans la plupart de leurs légendes. Le Pentagode y voit là une sorcellerie impie, et les Tatanka eux-mêmes ignorent d’où leur viennent leus dons, qui ont toujours existé selon eux.

La thaumaturgie est une discipline complexe, faite de croyances, d’expérimentations empiriques et d’une bonne dose de chance. L’énergie brute indispensable à l’accomplissement d’un miracle est fournie par le thaumaturge lui-même, qui est capable d’accumuler dans son corps le thauma nécessaire pour le libérer ensuite sous une forme ou une autre. L’incantation formulée à la libération du thauma permet au mage se concentrer et de moduler l’énergie afin d’obtenir l’effet désiré.

2. Des particuliarités du thaumate de natrium


Comme le corps humain ne peut contenir qu’une quantité limitée de thauma et que celui-ci n’y reste pas très longtemps, pendant des siècles la thaumaturgie fut réservée à une élite d’ermites entièrement dévoués à son étude et les miracles étaient considérés comme des légendes. Mais avec la découverte du sel rouge des grands lacs salés, le fameux thaumate de natrium, la thaumaturgie connut un essor phénoménal ; le thaumate permet en effet de stocker durablement le thauma et donc de s’affranchir de la limite imposée par le corps humain.

Depuis cette époque, certains thaumaturges dévoués à la méditation se sont faits spécialistes dans le chargement du thaumate, qui est ensuite utilisé par d’autres pour lancer des sorts ou faire fonctionner des appareils complexes. On a également constaté très tôt que le thaumate perd sa capacité de stockage une fois déchargé et ne sert dès lors plus à rien, si ce n’est à assaisonner un plat un peu fade.

3. Pratiquer la thaumaturgie


Pour lancer un sort, il faut être thaumaturge, disposer d’une dose de thaumate et connaître le sort en question. Les Tatanka n’ont pas besoin de thaumate, ils peuvent lancer leur don personnel cinq fois pendant toute la durée du GN. Pour qu’un sort soit exécuté, le thaumaturge doit tout d’abord dépenser le thaumate (voir ci-dessous pour les différentes façons de verser le thaumate) puis réciter en entier et à haute et intelligible l’incantation correspondante (pas hurlée, on n’y comprendrait rien). Le sort prend effet quand l’incantation est terminée.

Contrer un sort
Une fois le thaumate versé, le thaumaturge entre en transe et ne peut donc pas être interrompu facilement. La seule façon de l’arrêter est soit de lui lancer le sort « Silence » ou le don « Langage incompréhensible » pendant qu’il récite son incantation, soit de le tuer. Un seul coup physique ne suffit pas à perturber la transe du mage, même s’il perd tout de même les points de vie associés au coup. Si deux mages se lancent mutuellement un sort dessus qui n’est pas un contre-sort, les deux effets prennent effet une fois les deux incantations terminées, à moins que l’un des mages soit tué par le sort adverse. Dans tous les cas, une fois que le thaumate est versé, il est perdu.

Contact
Pour lancer un sort de contact, le thaumaturge doit poser une main sur sa cible et verser le sel de son autre main, puis réciter l’incantation. La cible peut tenter de taper sur le mage pour le tuer ou lui lancer un contre-sort, mais ne peut pas se dégager de sa main ; l’énergie magique qui passe d’un individu à l’autre les collent ensemble. Notez donc que le mage ne peut pas non plus se dégager avant d’avoir fini son incantation.

Jet de thaumate

Ces sorts ont une portée égale à celle d’un jet de thaumate, soit approximativement 2 mètres.
Le thaumaturge doit lancer le sel sur sa cible (pas dans les yeux, merci de viser la ceinture), puis réciter son incantation. La cible ne peut pas s’éloigner du lanceur mais peut par contre s’en rapprocher pour faire valoir son droit de représailles.

Lancer de balle

Il n’existe qu’un seul sort de cette portée, et c’est un sort qui fait mal. Donc vous n’aurez pas d’excuse quand vous vous le prendrez. Pour lancer ce sort, le thaumaturge verse d’abord le thaumate à ses pieds, récite ensuite l’incantation puis lance une balle en mousse (voir les règles des armes) sur sa cible. Les tirs en cloche sont autorisés. Ne pas viser la tête en tir direct.

Dons Tatanka
Les Tatanka n’utilisent pas de thaumate, et tous leurs dons se lancent de la même manière ; le Tatanka doit se trouver à distance de conversation, soit environ 2 mètres, désigner sa cible en levant sa paume ouverte vers elle et lancer l’incantation. Les effets des dons durent tous 30 secondes. Les dons peuvent être contrés de la même façon que les sorts. Notez bien que le don « transformation animale » n’interrompt pas un sort, mais prend effet quand les incantations des deux lanceurs sont terminées.

Rituels

Les rituels sont en général réservés aux shamans Tatanka, mais il en existe peut-être de plus génériques. Quoi qu’il en soit, ils nécessitent une certaine quantité de thaumate, d’autres ingrédients, parfois la présence de plusieurs intervenants et toujours quantités de gesticulations et autres psalmodies mélodramatiques.


Liste des sorts à paraître plus tard, quand j'aurai trouvé le moyen de faire un tableau digne de ce nom sur un forum.
avatar
Arphyss
Dieu fondateur, manipulateur de matière

Messages : 2932
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 37
Localisation : Deux-laids-Monts, Jura, Chuiche

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum